Ce que nous produisons nous engage,
c’est cela l’engagement coopératif
Label Bleu Blanc Coeur

Bleu-Blanc-Coeur, le label nutrition en plein boom

À l’heure où les enjeux sociétaux et particulièrement environnementaux interrogent nos pratiques agricoles, les habitudes de consommation s’engagent irréversiblement dans une dynamique responsable, réfléchie, dans laquelle le bien-être animal tient une place centrale. 98% des Français se préoccupent des conditions d’élevage et 68% sont même prêts à payer un prix supérieur pour un produit issu d’un élevage « éthique » (étude TNS Opinion 2016). Les signaux du macroenvironnement sont clairs. Gastronome Professionnels s’inscrit dans cette dynamique via son engagement coopératif, et s’engage à apporter des solutions volailles issues d’élevages responsables pour outiller les professionnels et leur permettre de s’aligner avec les exigences de leurs clients. Son adhésion au projet transversal porté par Bleu-Blanc-Cœur matérialise cette approche volontariste.

De nouvelles pratiques d’élevage pour répondre à de nouvelles exigences

Les données issues du terrain peuvent différer, mais les chiffres convergent tous vers ce que l’on appelle désormais « l’alimentation à découvert ». Les conclusions TNS Opinion sont corroborées par une étude réalisée en 2016 par l’ObSoCo : les consommateurs sont attentifs à la traçabilité et au pays d’origine (87%, +10 points par rapport à 2007), à la transparence et à la composition du produit (85%, +10 points) et enfin aux considérations environnementales et au respect du bien-être animal (81%, +1 point).

 

Bleu-Blanc-Cœur, la double obligation des moyens et des résultats

Une démarche scientifique rigoureuse, basée sur plus de 170 études réalisées chez l’animal en partenariat avec l’INRA et les instituts d’élevage, des cahiers des charges qui décrivent une double obligation de moyens et de résultats, la garantie d’un amont sain et responsable au plat consommé… Le choix de se tourner vers Bleu-Blanc-Cœur est le prolongement logique de nos engagements. L’association créée en 2000 fédère les acteurs de la chaîne agroalimentaire autour d’un objectif commun : celui du bien-manger, au sens large. Elle compte aujourd’hui quelque 490 adhérents répartis autour de 8 collèges (production végétale, nutrition animale, production animale, producteurs fermiers, transformateurs, distributeurs, consommateurs, scientifiques), sous la gouvernance d’un collectif de représentants élus par chaque collège. Paysans, agronomes, médecins, consommateurs mais aussi scientifiques œuvrent de concert autour de 4 fondamentaux :

  • garantir une chaîne alimentaire respectée du champ à l’assiette ;
  • préserver l’environnement par la diversification des cultures et modes de production favorables à la biodiversité ;
  • bien nourrir les animaux ;
  • bien nourrir les Hommes.

 

Le bien-être animal : la conséquence positive de la démarche BBC

En nourrissant mieux les animaux, notamment par la diversification et l’utilisation de fourrages ou de graines, l’Homme nivèle son alimentation par le haut. BBC veille à appliquer les dispositions prises en faveur de la santé de l’animal et du respect de l’environnement et contrôle l’interdiction de certaines substances, à l’image de l’huile de palme, afin d’organiser une traçabilité totale. Grâce à son travail scientifique, matérialisé par 170 publications dans la presse spécialisée, Bleu-Blanc-Cœur reçoit de nombreuses preuves  de reconnaissance. C’est par exemple la première démarche d’intérêt nutritionnel et environnemental reconnue par les ministères de l’agriculture et de la santé. En 2012, l’ONU reconnaît Bleu-Blanc-Cœur comme une alternative agricole durable, permettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le cadre des accords internationaux de Kyoto. L’année suivante, l’association signe son premier accord collectif dans le cadre du Programme National de l’Alimentation (PNA), s’engageant ainsi à plafonner le surcoût à la production de 5%, au maximum. Depuis, des associations sœurs à l’international sont coordonnées par le HFA (Healthy Farming Association) en Italie, Belgique, Japon, Suisse, Israël, Canada et Tunisie.

Comme souvent, l’idée de base qui a sous-tendu ce projet ambitieux est confondant de simplicité. Ses fondateurs, Jean Pierre Pasquet (éleveur laitier) et Pierre Weill (ingénieur agronome) ont constaté qu’avec des vaches en pâture d’herbe au printemps, le beurre produit est plus tendre, plus « tartinable » qu’en hiver. Depuis, Bleu-Blanc-Cœur a parcouru du chemin, au point de s’imposer comme une alternative agricole de premier plan.

C’est dans ce cadre que s’inscrit le partenariat entre les éleveurs de la coopérative Terrena, Gastronome Professionnels et Bleu-Blanc-Cœur. Concrètement, cela nous engage à respecter un cahier de charges méticuleux. Il s’agit par exemple de diversifier l’alimentation des animaux en favorisant notamment la graine de lin riche en Oméga 3 afin d’améliorer naturellement le profil nutritionnel de la viande de volaille. Avec une filière animale tracée, une alimentation basée sur 65% de céréales françaises garanties sans OGM (< 0,9%) et une réduction de densité en élevage, le poulet La Nouvelle Agriculture ® élevé sans traitement antibiotique, répond aux besoins des chefs et professionnels de la restauration rapide soucieux de satisfaire les prérogatives éthiques de leurs convives, désormais préoccupés par les conditions d’élevage et le bien-être animal. 

TÉLÉCHARGEZ NOTRE DOCUMENTATION